Editions inédites & rééditions

Il y a Le vin des morts bien évidemment, 1er roman inédit rédigé sous le nom de Romain Kacew que je vais commencer sous peu.

Mais il y a aussi la réédition de Une petite femme aux Cahiers de l’Herne.

Un recueil d’entretiens (enregistrés en 1980 sur Radio-Canada) chez Gallimard également, Le sens de ma vie. cf  article de L’express

Enfin, un texte sorti à L’esprit du temps, écrit par Philippe Brenot qui a préfacé Le vin des morts : Romain Gary : de Kacew à Ajar : histoire d’un manuscrit inédit

 

 

Publicités

Nouvelle édition de Gros-câlin

Extrait de la page facebook de Folio

Parution 09 novembre 2012 / Folio Anniversaire Nouvelle édition augmentée de la fin initialement souhaitée par l’auteur.

«Je sais parfaitement que la plupart des jeunes femmes aujourd’hui refuseraient de vivre en appartement avec un python de deux mètres vingt qui n’aime rien tant que de s’enrouler affectueusement autour de vous, des pieds à la tête. Mais il se trouve que Mlle Dreyfus est une Noir e de la Guyane française, comme son nom l’indique. J’ai lu tout ce qu’on peut lire sur la Guyane quand on est amoureux et j’ai appris qu’il y a cinquante-deux familles noires qui ont adopté ce nom, à cause de la gloire nationale et du racisme aux armées en 1905. Comme ça, personne n’ose les toucher.»

Michel Cousin, employé de bureau, s’éprend d’un python. Cette étonnante fable humoristique, premier roman de l’auteur sous le pseudonyme d’Émile Ajar, paraît en 1974. Mais la version publiée ne correspond pas à son projet initial. Réalisant le souhait de Romain Gary, cette nouvelle édition donne en supplément l’intégralité de la fin originale, quand la faiblesse s’éveille.